Loading...

Blog

Retrouver la confiance

confiance en soiCertaines personnes paraissent avoir naturellement confiance en elles, dans leur vie privée comme dans leur vie professionnelle.

Comment faire lorsque ce n’est pas le cas, lorsque la confiance en soi et l’assurance nous manque ? Pouvons-nous travailler de façon consciente sur notre capacité à nous affirmer ?/p>
Ma réponse est  « Oui ». Pas par conviction mais parce que, dans le cadre de mes activités de coach, j’ai pu observer des évolutions marquantes chez les gens que j’accompagnais.

L’un des secrets, à mes yeux, un travail en trois étapes :

  • Préciser et renforcer ses points forts
  •  Arrêter de culpabiliser sur ses points faibles
  • Développer sa capacité d’affirmation grâce à l’alternance entre affirmation et écoute.

Nous nous arrêterons dans cet article sur le premier point, et je vais l’illustrer par un exemple.

J’ai accompagné il y a peu une jeune femme, que nous appellerons Sophie*, qui est venue vers moi car elle ne savait plus où elle en était. Responsable du marketing dans une entreprise de taille moyenne, elle ne se sentait plus à la hauteur de ses responsabilités et envisageait de démissionner. Dans ses interactions avec ses collègues ou lors des réunions d’équipe de direction, elle éprouvait la sensation de ne pas savoir dire les choses correctement et souffrait de ne pas pouvoir asseoir son autorité.
Je lui ai permis de sortir de cette situation pénible et dangereuse en l’aidant à prendre conscience de ses qualités et de ses points forts.
Sophie a d’abord identifié huit expériences positives. A partir de ces « réussites », nous avons pu identifier ensemble ses qualités, puis le savoir-faire central (que j’appelle « valeur ajoutée ») qui en découle, et, dans un troisième temps la ou les qualités spécifiques qui constituent son « talent ».

Ce travail a permis à Sophie de se voir avec un regard neuf et de retrouver une confiance en elle bien plus forte.
Cette difficulté à être pleinement conscient de ses points forts est classique. Dans la plupart des cas, nous sommes parfaitement conscients de nos points faibles, cela fait des années que notre environnement personnel et professionnel nous les pointent du doigt ! En revanche il nous est beaucoup plus difficile de percevoir clairement nos qualités et nos talents : les feed-back positifs sont en général beaucoup plus rares !
De plus, notre talent est, par définition, ce que nous faisons avec le plus de facilité, et nous commettons souvent l’erreur de penser que si c’est aussi facile pour nous ça l’est également pour les autres… Et, cerise sur le gâteau, si c’est facile, cela signifie aussi que ça n’a pas de valeur ! Tout nous pousse à considérer notre talent comme un savoir-faire de peu de valeur. C’est la raison pour laquelle cet exercice qui peut paraître simple ne l’est pas. Et c’est également la raison pour laquelle la présence d’un regard extérieur est à la fois utile et capital pour parvenir à identifier notre valeur ajoutée et notre talent.
Pour donner un exemple concret de ces différents éléments ses principales qualités identifiées étaient (entre autres) : sa capacité importante de travail, sa forte capacité de planification et d’engagement, sa persévérance dans l’action, sa capacité à fédérer et à mobiliser ainsi que sa diplomatie. A partir des exemples cités et de ces qualités, nous en avons déduit que sa « valeur ajoutée » principale était sa très forte capacité à imaginer un projet, à le structurer, à fédérer les personnes concernées et à le conduire jusqu’au bout. Quant à son talent, nous avons mis en évidence une combinaison d’autonomie et de sens des responsabilités associée à une envie fondamentale de faire grandir les autres.

Le processus de coaching a permis à Sophie de réaliser à quel point elle était à sa place et à quel point ses qualités et ses savoir-faire avaient de la valeur et pouvaient être utiles à son environnement. Forte de cette conviction, et des différents échanges sur le sujet, son attitude face à ses patrons comme à ses collègues s’est progressivement modifiée, sa confiance est revenue ; elle a retrouvé du sens et du plaisir dans son travail.
En parallèle, nous avons également travaillé sur les situations qui la gênaient le plus et elle a trouvé les moyens de les dépasser.
Aujourd’hui Sophie est vraiment à l’aise, efficace et épanouie dans ses fonctions. Elle est également beaucoup plus détendue et beaucoup plus épanouie dans sa vie personnelle et familiale.

* le prénom ainsi que certains éléments biographiques ont été changés pour préserver l’anonymat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des conseils et méthodes pour évoluer dans votre domaine